N° Vert 0960 162 843
APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE

Comment faire les « ponts du mois de mai ? »

Durant le mois de mai, plusieurs jours fériés offrent la possibilité de « faire le pont ».

Mais l’employeur est-il obligé de vous accorder ces jours de congés et quelle en est la contrepartie ?

 

1 – L’employeur est-il obligé de les accorder ?

 

La mise en place d’un « pont », c’est-à-dire d’accorder 1 ou 2 jours entre un jour férié et un repos hebdomadaire peut résulter d’un usage ou d’une décision de l’employeur.

 

Il n’y a aucune disposition légale d’accorder les « ponts » et l’employeur n’a donc pas l’obligation de le mettre en place suite à votre demande (sauf si il y a un usage ou un accord d’entreprise).

 

N’oubliez pas également de consulter votre convention collective qui peut avoir prévue la mise en place de ces « ponts ».

 

 

2 – Comment récupérer les heures non travaillées

 

Les heures non travaillées suite au « pont » sont des heures à récupérer dans les 12 mois précédant ou suivant cette interruption de travail.

 

L’employeur peut également accorder ce « pont » sous la forme d’une journée de repos supplémentaire qui serait donnée aux salariés.

 

L’employeur ne peut pas vous imposer de poser un jour de congés payés. De même, vous ne pouvez remplacer ces heures non travaillées par un congé payé sans l’accord de votre entreprise.

 

 

3 - Comment sont rémunérées les heures de récupération ?

 

Les heures de récupération d’un pont sont des heures normales de travail.

Il ne s’agit pas d’heures supplémentaires et sont donc payées au tarif normal, sans majoration.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0